Thomas Edison

Thomas Edison est né dans une famille simple (son père est brocanteur d’origine hollandaise), il était le septième et dernier né, étant un enfant très actif, il n’a jamais satisfait Curiosity. Quand il avait 7 ans, il a été classé comme « instable » par son professeur et a dû abandonner après seulement trois mois d’études. Sa mère était une enseignante d’origine écossaise et a ensuite poursuivi ses études.

Dès 12 ans, il est embauché comme marchand de livres sur la ligne de train. Il songea à installer une imprimerie d’occasion sur le camion mis à sa disposition, et fonda un journal « Herald Weekly », qu’il écrivit et imprima pendant que le train circulait, et le vendit directement aux voyageurs. Dans ses temps libres, il perfectionne ses compétences en mécanique, physique et chimie. Après avoir mené des projets, il a un jour mis le train en feu qui lui servait de recherche, c’est pourquoi il a été licencié.

À l’âge de 13 ans, Edison souffrait de scarlatine et d’une grave déficience auditive : son oreille gauche était complètement sourde et son oreille droite était sourde à 90 %. Puis le petit garçon a recommencé à lire. Visites assidues et fréquentes de la Detroit City Library, il se met à dévorer ses ouvrages, les uns après les autres ! Il ne considère jamais sa déficience auditive (→ perte auditive) comme un obstacle, mais comme un atout intellectuel concentré. Bien que cela semble contradictoire, c’est un sourd qui a conçu le dispositif de reproduction sonore du phonographe puis l’a amélioré à plusieurs reprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.